À savoir sur l'autisme.

 Étant moi-même autiste Asperger, femme de 32 ans, diagnostiquée en 2012 ayant subi des erreurs de diagnostiques.

- Depuis plus de 40 ans, la science a découvert grâce à l'imagerie médicale que l'autisme n'est pas une psychose infantile dûe à une mère trop "froide", mais un trouble neurologique, plus précisément un trouble neurodéveloppemental d'origine génétique et environnemental.
- Malheureusement, la France continue de traiter l'autisme comme si c'était une psychose infantile due à la mère parce que les professionnels (pédopsychiatres, pédopsychologue, psychiatres, psychologues...) ont appris que (soit-disant) l'autisme est une psychose.
- L'association "Autisme France"a rédigé un rapport alternatif au rapport de l’État français, grâce au Comité ONU des droits de l'Enfant, pour dénoncer les violations des droits des enfants autistes (et ce n'est pas la première fois).

 

 

Ainsi, voilà ce qui se passe en France :
- Beaucoup d'autistes enfants sont mis en institution psychiatrique sous médication sans être scolarisés.
- Des parents d'autistes se retrouvent face aux tribunaux accusés (à tord) de maltraitance et sont privés de la garde de leurs enfants.
- Des parents d'autistes se retrouvent face aux tribunaux parce qu'ils savent que l'autisme n'est pas une maladie et par conséquent refusent de mettre leurs enfants dans des institutions psychiatriques.
- Des parents d'autistes et les autistes eux-mêmes trouvent que "y'a quelque chose qui cloche" sans qu'un médecin leur dise les vrais raisons.
- Beaucoup d'autistes légers adultes (autistes Asperger, autistes atypiques et autistes de haut niveau) n'ont aucunes aides adaptées à leur handicap et subissent des erreurs de diagnostic ( souvent diagnostiqués schyzophrène, bipolaire, psychotique) et sont sous médicaments pour des maladies mentale qu'ils n'ont pas.
 

 

 
De ce faît, je considère qu'il est important d'en parler, voici quelques signes d'alerte :
Attention :
- Tous les autistes sont différents, les autistes n'ont pas toutes les caractéristiques de l'autisme, les particularités autistiques sont donc à voir dans l'ensemble. Et, d'autre part, une particularité autistique ne se manifeste pas de la même manière et n'a pas forcément les mêmes causes qu'une même particularité autistique chez un autre autiste.
- Il y a un énormément de caractéristiques fréquentes chez les autistes, la liste des "symptômes" possibles que l'on peut voir sur le internet dans des médias représente toujours qu'une petite partie des symptômes autistiques possible.
- Il y a plusieurs formes d'autisme, des "Sévères" (autisme Kenner...) et des plus "légères" (syndrome d'Asperger, Autisme de Haut niveau).
- Les symptômes sont plus discrets et plus subtils chez les autistes "légers", surtout en apparence, cette apparence de normalité est due en grande partie à une pression de la conformité, les autistes "légers" sont plusieurs différents/autistes qu'ils en ont l'air car leur apparence est souvent "normale".
 
 

 

- Ne regarde pas dans les yeux ou pas assez.
- N'a pas ou très peu d'amis et d’interaction sociale.
- Les enfants autistes ne jouent pas comme les autres enfants (incompréhension du sens du jeu) ou ne jouent pas du tout et surtout ils s'intègrent difficilement aux autres .
- Ont souvent des difficultés à exprimer leurs ressentis.
- Ils sont souvent assez lents et parlent souvent un peu plus lentement que la norme (mais c'est léger dans l'ensemble).
- La plupart des autistes ne comprennent pas les mimiques faciales, et donc, ne répondent pas aux expressions faciales et ont aussi du mal à lire dans les yeux.
- Ils sont "à côté de la plaque" au niveau de leurs interactions sociales avec les autres enfants (et parfois avec les adultes) ou restent à l'écart, comme si les autres n'étaient pas là.
- Les parents d'enfants autistes disent que leurs enfant n'accepte pas ou n'apprécie pas d'être touché.
- La plupart des enfants autistes ne réagissent pas lorsqu'on les appelle, comme s'ils étaient sourds.
- Sont souvent attachés à leur musique.
- Ont très souvent des troubles sensoriels ( exemples de troubles sensoriels : ils se balancent, ils agitent les mains, parfois ils marchent sur la pointe des pieds, crient ou pleurent à cause d'un bruit, d'un son, de la luminosité ou d'une odeur...).
- Ils ont souvent de très gros problèmes d'endormissement, surtout les enfants, très souvent les enfants autistes ont beaucoup de mal à s'endormir et les adultes ont tendance à avoir du mal à avoir un rythme de sommeil correct, ont tendance à se lever et se coucher trop tard (leur cerveau ne sécrète pas assez de mélatonine et d'endorphine pour la nuit).
- A du mal à accepter le changement, même anodin (il peut provoquer des grandes crises d’angoisses, par exemple si un objet a été changé de place sur son bureau).
- Ne comprend pas le sens figuré des mots ou expressions, il l’interprète au sens propre. (ex : en avoir plein le dos, donner un coup de main).
- Ils ont souvent "ailleurs" dans leur monde imaginaire ou dans leur pensées.
- Sont souvent victimes de moqueries, harcèlement à l'école.
- Se sentent incompris en société, ont souvent étés dénigrés et pris pour ce qu'ils ne sont pas.
- Ils font souvent une fixation sur leu(s) centre(s) d'intérêt, y passe beaucoup de temps ont même du mal à parler d'autre chose.
- Ont souvent du mal à s'organiser dans leurs quotidiens et sont très "tête en l'air".
- Certains enfants autistes ont un retard de langage, mais pas tous.
- Certains autistes n'ont aucun retard mental (intelligence déficitaire), mais pas tous.